Audit des ressources humaines en entreprise

Un audit quant il concerne particulièrement l’aspect social de l’entreprise dans sa démarche de valorisation ou à la veille d’une adaptation stratégique, doit identifier les données nécessaires au changement et à son accompagnement.

L’impact de la politique de management des ressources humaines est avant tout d’ordre financier quant à sa valeur, aussi il apparait importantissime d’adapter pour le Royaume les différentes théories, formalisées par exemple en France, sur les femmes et les hommes composant l’entreprise nationale, internationale ou multinationale au Maroc, afin de révéler son véritable crédit.


Car n’en déplaise aux théoriciens, il ne s’agit pas de traduire des textes pour former des marocains, mais de comprendre et gérer les risques inhérents à l’activité humaine, en travaillant à l’identification des pratiques, des mentalités et des aspects culturels, pour leur évaluation au sein de l’entreprise marocaine.

Il s’agit donc de dresser un état des lieux et de pratiquer la consultation individuelle de façon systématique, c’est sans nul doute la voie royale en la matière.


Recrutement

La stratégie est de mise en la matière et pour ce faire, elle ne serait applicable qu’après une analyse complète de l’environnement professionnel de l’entreprise, ses objectifs et les moyens qu’elle s’alloue dans ce but :

  • Elaborer le descriptif de la fonction et du profil du candidat recherché en collaboration avec son client.

  • Mettre en œuvre les méthodes de sourcing adaptées à la mission et/ou diffuser une offre de recrutement.
  • Recevoir en entretien et sélectionner les meilleurs candidats.

  • Accompagner le client dans son choix final.

  • Suivre l'intégration du candidat pendant la période d'essai.

  • Accompagnement

    Dans le cadre du service à la personne en matière de vie, privée ou professionnelle, sportive ou diététique, la pratique du coaching est devenue la panacée pour beaucoup de personnes vivant des périodes cruciales, demandant une très forte adaptation personnelle à de nouvelles situations dont les enjeux représentent les clés de leur avenir, croient-elles... se préparer à un examen, à un entretien d’embauche, à diriger une équipe, à comprendre les enjeux qui parfois provoquent des blocages, etc...

    Selon Walter HESBEEN*, courant de « l’humanisme soignant » : « C'est faire un bout de chemin avec l'autre en difficulté de santé. Un mouvement qui porte vers l'autre pour aller à sa rencontre sur le chemin qui est le sien.

    Accompagner, c'est respecter la personne dans ce qu'elle a à vivre, c'est reconnaître son existence en tant que telle avec ses différences.

    Accompagner, c’est respecter ses conditions de vie, son entourage, son environnement, sa spiritualité, son engagement ou non engagement.

    Il s'agit surtout de comprendre et de trouver du sens à cet accompagnement quel que soit la situation de la personne. »

    Et selon le dictionnaire Larousse : « Se dit pour une personne qui en aide une autre dans diverses situations de vie ».

    Croiser, alors que nous marchons dans une rue, une personne à terre qui vraisemblablement est tombée, l’aider à se relever, s’assurer de son état de santé, de son « état d’âme » et s’assurer de l’endroit où elle se dirige pour faire ce « bout de chemin » ensemble, pour la quitter une fois que nous avons l’assurance qu’elle est apaisée, sereine et hors de tous dangers, voilà ce en quoi consiste « l’accompagnement »

    *Walter Hesbeen : Nationalité : Belgique

    Biographie : Walter Hesbeen est infirmier et docteur en santé publique de l’Université catholique de Louvain (UCL) et Lauréat de la Fondation Van Goethem-Brichant pour la réadaptation. Il a été directeur des services hospitaliers du Centre neurologique William Lennox (Ottignies, Belgique), puis professeur à l’École nationale de santé publique (Rennes), et responsable de l’Unité de recherche et de développement de l’École La Source (Lausanne, Suisse). Il est actuellement responsable du GEFERS (Groupe francophone d’études et de formations en éthique de la relation de service et de soin) à Paris et chargé de cours invité à la Faculté de santé publique de l’UCL à Bruxelles.

    Il est également rédacteur en chef de la revue Perspective soignante.



    Communication

    Qu’est-ce que communiquer ?

    Le mot « communication » a été si galvaudé depuis plus de vingt années, qu’il a un peu perdu de sa « substance ».

    Parler de « communication » aujourd’hui ne rend pas le discours très clair, à moins d’en avoir précisé le sens.

    Il est fondamental de savoir que lorsqu’on s’adresse verbalement à quelqu’un, la signification perçue de notre propos dépend à 60% de notre non verbal (mimiques, gestuelle et intonation de la voix) et seulement à 40% des mots que nous prononçons (sémantique).

    Le non verbal peut modifier le sens d’une phrase jusqu’à signifier le contraire des mots prononcés.

    Un simple mot comme « merci », selon le non verbal qui l’accompagne peut-être un réel signe de gratitude ou l’expression d’un mépris et d’une vengeance à qui ne perd rien pour attendre.

    Et donc parfois, il est intentionnel, mais généralement, il n’a que peu à voir avec notre volonté.

    C’est juste ce qu’on pense qui l’induit naturellement, la qualité de la communication en général, dépendra donc plus de notre état d’esprit au moment où l’on communique que de notre volonté d’agir et de se positionner face à notre interlocuteur, la question qui reste est alors de savoir comment on peut améliorer sa façon de penser, afin de perfectionner sa façon d’agir.

    Il s’agit d’une modification cognitive qui dépendra un peu de notre volonté et beaucoup de notre capacité à distinguer deux types de messages : Le message réel et le message apparent



    Conseil

    Le conseil en management des ressources humaines, s'attache à comprendre les enjeux des métiers ou fonctions support et à déterminer les meilleurs modes de direction ou le modèle de performance adéquat pour y répondre.

    Il doit être mené comme une étude commandée par l'entreprise, c'est-à-dire en parallèle de l'activité de l'entreprise et non en immersion des équipes de l'entreprise, donc sur projet.

    Une fois la consultation opérée, un bilan est dressé qui révèle de façon induite, les adaptations et changements nécessaires à la réussite d’un projet interne en termes de management, tel que par exemple :


  • La création ou le renforcement d’une force commerciale,

  • L’identification des profils,

  • Leur recrutement,

  • Leur formation

  • Leur accompagnement.



  • Certains rêvent d'incroyables réalisations, d'autres restent éveillés et les font.